les_hommes_arnaud.jpg Arnaud « J’ai tout appris avec mon père. Je n’étais pas toujours d’accord avec lui mais j’ai toujours pu m’exprimer et essayer d’appliquer mes idées. Aujourd’hui, mes bases sont les siennes, je n’ai rien à renier. Il n’y a pas de rupture. L’avenir est dans les sols. Les respecter et les connaître toujours plus. Aller encore plus loin dans l’observation et la réflexion. Un grand pinot noir est forcément droit, strict et frais ! Jamais je ne travaillerai mes vins façon syrah du Rhône ! J’ai un faible pour les gevrey Les Champeaux et En Champs. Pour Les Champeaux, j’ai vraiment envie de montrer avec le labour à cheval ce que veut dire minéralité. J’ai bu en Australie l’une des plus belles syrah de ma vie et je me suis  dit qu’il fallait vraiment qu’on se réveille. »